Devant le mépris du gouvernement, une assemblée citoyenne pour réclamer de meilleures mesures d’atténuation est organisée

NOTE: Vu les directives de la direction de la santé publique en lien avec le COVID-19, la rencontre à malheureusement du être annulée

Le Comité des usagers du train Deux-Montagnes

À moins de trois semaines de la fermeture du tunnel Mont-Royal et du début d’un cauchemar qui durera quatre ans,les représentants du Comité des usagers du train de Deux-Montagnes avertissent le gouvernement : avec ses mesures d’atténuation inadaptées, il va entraîner des milliers d’usagers dans la précarité. Le gouvernement doit reporter l’arrêt de service ou apporter des améliorations significatives aux mesures d’ici là. 

Assemblée citoyenne

Ces dernières semaines, les usagers ont demandé une rencontre avec le bureau de la ministre chargée du dossier, Chantal Rouleau, afin de faire le point sur le dossier. Malheureusement, la rencontre prévue le mercredi 11 mars a été annulée à la dernière minute par celle-ci.

« Le but de cette rencontre était de demander l’heure juste aux autorités sur les mesures prévues à compter du 30 mars, raconte Francis Millaire, porte-parole du Comité. Comme aucune amélioration ne semble prévue, nous maintenons que le gouvernement doit reporter la fermeture du tunnel, le temps que des mesures viables soient mises en place. »

Le Comité des usagers est donc plus que jamais résolu à défendre la position des usagers, qui disent que ces mesures ne sont pas suffisantes et qu’elles auront des impacts majeurs sur leurs vies professionnelles, familiales et sur leur santé mentale.

Nous invitons donc les usagers et médias à une Assemblée Citoyenne, ce dimanche 15 mars à 17h, à Deux-Montagnes, pour réclamer la mise en place de meilleures mesures de mitigation pour les usagers. Cette assemblée aura lieu à la salle Annette-Savoie (200 Henri-Dunant) à Deux-Montagnes. Ce sera l’occasion de définir les prochaines étapes que nous allons entreprendre pour forcer les autorités à prioriser les intérêts des milliers d’usagers au lieu de l’échéance du chantier. La rencontre devrait être diffusée en direct sur Facebook.

La rencontre est conjointement organisée par Ruba Ghazal, députée de Québec Solidaire, qui a présenté la pétition des usagers pour de meilleures mesures à l’Assemblée nationale le 4 février dernier. Elle sera sur place pour écouter les demandes des usagers et démontrer son soutien à notre cause.

Le mépris de la ministre

M. Millaire dénonce le manque total d’écoute du gouvernement à l’endroit des usagers. Questionnée à propos des mesures d’atténuation par Paul Arcand la semaine dernière, la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a clairement laissé paraître son mépris envers les usagers. Tant son manque de connaissance du dossier, son refus de prendre compte des durées réelles des trajets des usagers, que le ton employé par celle-ci a profondément blessé et insulté les usagers. Plus de 120 d’entre eux l’ont d’ailleurs clairement laissé savoir sur les médias sociaux. Des extraits sont présentés à l’annexe 1.

« Encore une fois, la ministre démontre son manque total de compréhension de la réalité des usagers du train Deux-Montagnes. Elle s’entête à dire que nos trajets actuels ne sont que de 45 minutes, commente Francis Millaire. Elle omet systématiquement de calculer le temps que nous mettons pour nous rendre au train et ensuite, au travail. Il faut ajouter 30 minutes en moyenne aux 45 minutes présentement passées en train, matin et soir. Une simple validation dans Google Maps le confirme. En omettant (ou en niant) ce temps, elle choisit de ne pas tenir compte la réalité des usagers. Par respect pour ceux-ci, elle doit s’assurer de la justesse de ses propos. Dans les faits, la majorité d’entre eux devront passer près de 4 heures dans les transports par jour. Dire le contraire, c’est nuire au besoin des utilisateurs de conscientiser leurs employeurs du sérieux de la situation afin d’obtenir des accommodements nécessaires. »

« De plus, la ministre a le culot de prétendre que ses mesures sont un succès, car 70% des usagers ont déjà souscrit aux forfaits tarifaires du REM, ajoute Magali Barré, co-porte-parole. Il faut savoir que ce plan est présentement gratuit et que tant que le service ne sera pas interrompu, il donne accès au service normal. Sachant cela, c’est au contraire très révélateur que 30% des usagers aient déjà tourné le dos au transport collectif. La ministre ne voit que ce qu’elle veut voir. Et on lui confie les dossiers de transport pour le Grand Montréal ? »

« Dans cette même entrevue, la ministre Rouleau a utilisé un ton méprisant pour parler de notre pétition et a laissé entendre que nous mentons. Ce serait plutôt aux élus de voir à ce que nos droits ne soient pas bafoués, mais visiblement, on ne peut pas compter sur la CAQ à ce chapitre. Je demande donc à la ministre Rouleau de s’excuser pour son manque de respect auprès des 15 000 usagers. De plus, nous demandons au premier ministre de la remplacer par quelqu’un qui saura considérer les faits et les impacts réels sur les usagers dans sa prise de décision. Il est grand temps que les décideurs cessent de mépriser les usagers et jouent leur rôle de représentants du peuple, conclut Francis Millaire »

Annexe 1:

Extraits de commentaires laissés sur la page Facebook de la ministre Rouleau

« Aucun respect et une déconnection complète de la réalité qui nous attend, nous les usagers pris en otages! Vous avez écouté les usagers??? Et vous dites ça sérieusement??? C’est vraiment incroyable ce manque flagrant de respectQuelle sera la qualité de vie des usagers pour les 3, 4 voir 5 prochaines années…. VOUS serez la responsable de tous les déboires occasionnés par vos ridicules mesures d’atténuation proposées ! »

« Votre plan n’est pas solide, Madame Rouleau, il chamboule sérieusement la vie de plusieurs milliers d’usagers -en grande partie des contribuables, rappelez-vous. Ces mesures sont insuffisantes et ridicules, nous nous tuons à vous le dire. Je peux vous assurer que nous ne nous sentons pas écoutés ni appuyés. »

« Vous portez dignement votre nom, vous vous plaisez à écraser les usagers avec votre « ROULEAU » compresseur !!”

« Avant les travaux du REM, mon train prenait 35-40 minutes. Les travaux du REM y ont déjà ajouté 10 min pour arriver à 45 min. A cela s’ajoutent les 35 min estimées pour le transfert. Donc on passe de 35 min minimales à 80 min minimales. C’est donc plus que le “double”, c’est “229 % »

« Mme la ministre Rouleau, avec respect, votre attitude et votre volte-face à fuir et à vous cacher derrière votre beau cadeau de 192M en mesure d’atténuation est un cadeau empoisonné pas seulement pour les usagers de DM, mais pour les familles, les employeurs qui doivent s’ajuster à vos mesures qui ne tiennent pas la route. Votre arrogance à maintenir votre même discours sur les mesures d’atténuation me rend vraiment très anxieuse le 1er avril prochain, car rien n’a bougé, rien n’a changé, rien. »

« Madame Rouleau, votre ton dans l’entrevue de ce matin n’est pas digne d’une ministre. On sent que vous êtes à bout avec nous, les usagers de la ligne de Deux-Montagnes. À force de défendre l’indéfendable, cela finit par vous affecter. Avec vos mesures d’atténuation actuelles, nous frapperons le mur et vous serez entraînée avec nous bien malgré vous. Pour votre bien et pendant qu’il est encore temps, vous devriez passer le flambeau. »

« Je suis insultée par vos paroles. Le manque de respect ce n’est pas simplement d’utiliser des gros mots. On peut être poli en s’exprimant, mais être méprisant dans le ton et le propos, par exemple rester calme en traitant les usagers de menteurs et en disant qu’on se plait à dire que le trajet sera de 4 heures… Je pense qu’on est bien placé pour le savoir, on prend les transports en commun chaque jour. »

About Le Comité 215 Articles
Le Comité des usagers du train Deux-Montagnes est composé d'utilisateurs du train. Nous demandons des mesures d’atténuations convenables en attendant le REM

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*